Zoom

  • Services et Gestion

    Partenaires sociaux reçus par l'exécutif - 24/05/2017

    Recevant hier l'un après l'autre les syndicats et les organisations patronales, Emmanuel Macron a montré une volonté de négocier saluée. Edouard Philippe doit maintenant les recevoir (avec dès aujourd'hui le Medef, FO et la CGC) pour caler le calendrier des réformes. Les syndicats restent hostiles au plafonnement des indemnités prud'hommales et à l'intégration du CHSCT dans une IRP unique. Gérald Darmanin a commencé de son côté à recevoir les syndicats de fonctionnaires, confirmant la suppression de 120.000 postes sur le quinquennat. Le point d'indice ne devrait pas augmenter cette année. Le ministre a promis des mesures compensatoires à la hausse de la CSG pour les fonctionnaires ne cotisant pas à la maladie.

    Les Echos 24/05 p.4, Le Monde 24/05 p.8-9, Le Figaro 24/05 p.24

  • Services et Gestion

    Positions de FO dans les négociations à venir - 22/05/2017

    Dans une interview aux Echos, le secrétaire général de FO se réjouit de la nomination de Muriel Pénicaud au ministère du Travail, déplore l'absence de ministère de la Fonction publique et de ministre dédié à l'Industrie. FO veut préserver le pouvoir normatif des négociations de branche (comme elle l'a déjà obtenu dans la loi Travail sur 6 thèmes), évoque la possibilité que les branches négocient des accords types pour les TPE. Sur les IRP, leur éventuelle fusion ne devra pas intégrer les CHSCT estime Jean-Claude Mailly, qui ne veut pas en outre d'un plafonnement des indemnités prud'homales, ni d'un régime unifié d'assurance-chômage intégrant les TNS.

    Les Echos 22/05 p.5

L'essentiel du jour en Nouvelle-Aquitaine

  • 33

    Soutien de Google et levée de fonds pour Héméra - 24/05/2017

    A Bordeaux, l'accélérateur de start-up Héméra vient de signer un partenariat avec Google (qui mettra gracieusement à disposition des start-up hébergées son cloud et sa capacité d'analyse de données ainsi que des formations) et finalise une levée de fonds de 2 millions d'euros auprès de Bpifrance, CIC, Arkéa et Caisse d'Epargne. Accompagnant les start-up dans leurs opérations de levées de fonds, Héméra ne facture rien jusqu'à la réussite de l'opération, se rémunérant en prenant ensuite 3% du capital des projets soutenus. Il accompagne pour l'heure trois projets : KazoArt (place de marché d'art contemporain), LegalVision (démarches juridiques de base des entreprises), Archidvisor (ubérisation des architectes).

    Sud Ouest 24/05 p.4, Les Echos 24/05 p.25

  • 23

    Bouffée d'oxygène pour GM&S - 22/05/2017

    Les constructeurs automobiles Renault et PSA se sont engagés hier auprès du gouvernement à augmenter leurs commandes à l'équipementier automobile GM&S, en les faisant passer respectivement de 5 à 10 millions d'euros et de 10 à 12 millions d'euros annuels. De quoi atteindre 25 millions d'euros de CA 2017. Vendredi, une délégation syndicale avait été reçue par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Alors que le sort de l'entreprise devait être examiné demain devant le tribunal de commerce de Poitiers, l'audience pourrait être reportée grâce à cette bouffée d'oxygène. Le ministère a prévenu que GM&S "devra adapter son organisation afin de gagner davantage en compétitivité".

    Charente Libre 22/05 p.40, Dordogne Libre 22/05 p.23, Sud Ouest 22/05 p.7, Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) 20/05 p.5, L'Echo (toutes éditions) 20/05 p.2, 34, L'Echo (Creuse) 20/05 p.4, Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) 22/05 p.4, Centre Presse/La Nouvelle République (Vienne) 22/05 p.2, 30, L'Echo (toutes éditions) 22/05 p.26, Le Figaro 22/05 p.21, Les Echos 22/05 p.19, Le Figaro 20/05 p.18, L'Echo (Creuse) 22/05 p.4

  • 8623

    Journée décisive pour GM&S aujourd'hui - 23/05/2017

    Le tribunal de commerce de Poitiers se prononcera cet après-midi sur l'avenir de l'équipementier sostranien GM&S. Malgré les annonces de Bruno Le Maire concernant l'augmentation programmée du volume des commandes de Renault et de PSA, l'administrateur judiciaire note qu'il n'y a pas d'offre de reprise ferme, malgré une lettre d'intention de GMD. L'intersyndicale appelle à manifester devant le tribunal.

    Dordogne Libre 23/05 p.24, Sud Ouest 23/05 p.7, Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) 23/05 p.2, 3, L'Echo (toutes éditions) 23/05 p.2, 21, Le Monde Economie 23/05 p.3, Les Echos 23/05 p.17

  • 87

    Deux Japonais en formation chez Weston - 23/05/2017

    A Limoges, à l'initiative de la Fondation d'entreprise J.M. Weston, deux étudiants japonais vont être accueillis deux mois dans la manufacture du chausseur de luxe. Baptisée J.M. Weston Foundation Awards, cette action permet également à deux jeunes artisans formés par les Compagnons du devoir, de passer deux mois chez les maîtres-bottiers Fukuda et Takumi à Tokyo.

    Le Populaire/La Montagne (toutes éditions) 23/05 p.6

  • 16

    Durepaire augmente son activité à Verdille - 23/05/2017

    A Verdille, Durepaire, spécialiste de la valorisation des produits agricoles, bénéficie du nouveau plan de circulation communal mis en place, impliquant la D75, qui doit permettre de mieux faire circuler ses poids lourds. Cette PME prévoit une hausse de 20% de son activité avec le démarrage d'une unité de séchage de luzerne et de bois de 6.000m2.

    Charente Libre 23/05 p.19

  • 17

    Surfilm intègre le recyclage dans son process à Médis - 24/05/2017

    A Médis, Surfilm (fabrication de sacs, 75 personnes, 16 millions d'euros de CA) utilise 65% de film issu du recyclage. La PME, qui compte plus de 700 clients, produit plus de 300 millions de sacs et 100 millions de mètres linéaires de films par an. Elle a été reprise fin février par Seyde Ouattara. Il vise 25 millions d'euros de CA d'ci 5 ans.

    Info Eco 01/05 p.4

Croissance verte et environnement

  • 16

    Cogénération industrielle à St-Séverin - 24/05/2017

    A Saint-Séverin, le site de production Ahlstrom, spécialiste de la production de papier sulfurisé avec 22.000 tonnes par an, va s'agrandir avec un nouveau bâtiment de 3.000 à 3.500m2 pour installer une quatrième ligne de production de 75 m de long avec une bobineuse. Sept millions d'euros seront investis. La création de 28 nouveaux emplois est annoncée en 2018. La Région doit apporter 750.000 euros à ce projet. Par ailleurs, une centrale de cogénération a été installée par Cofely (7 millions d'euros). Une partie de l'électricité produite est revendue à EDF.

    Charente Libre 24/05 p.20

  • 24

    Sotech Industrie : reprise en vue à Bergerac - 22/05/2017

    A Bergerac, Sotech Industrie, spécialiste de la chaudronnerie (une quarantaine de salariés), qui fait l'objet d'un plan de sauvegarde depuis 2013, retrouve des couleurs. Elle a réalisé un CA 2016 de plus de 3,1 millions d'euros. Stéphane Binvenu, directeur-salarié, serait sur les rangs pour reprendre l'entreprise. La Région alloue une subvention de 11.840 euros pour ce projet de reprise.

    Sud Ouest 20/05 p.26, APS 19/05 p.8

  • 17

    Péage des ponts de Ré et Oléron - 24/05/2017

    Le Conseil constitutionnel doit examiner ce mercredi la question de constitutionnalité portant sur l'instauration d'un droit de péage départemental sur les ponts reliant les îles au continent. L'écotaxe, produit du péage du pont de l'île de Ré, représente 13 millions d'euros partagés entre le Département et la CdC de l'île de Ré sur une année.

    Le Phare de Ré 24/05 p.6

  • 17

    Couverture de la forme de radoub cet été - 24/05/2017

    A La Rochelle, les travaux de couverture de la forme de radoub n°1 devraient commencer cet été. La structure représente un investissement de 10 millions d'euros. Elle abritera les activités de refit de Compositeworks, qui s'est rapproché du grand port maritime pour créer une société commune afin de financer cette couverture de la cale sèche : CBCW

    Le Marin 25/05 p.31

Agriculture

  • 23

    Celmar engagée sur les circuits courts - 22/05/2017

    A La Souterraine, la coopérative Celmar s'investit dans un projet labellisé GIEE (groupement d'intérêt économique et environnemental) destiné à tester et promouvoir une production végétale en remplacement d'aliments destinés au bétail engraissé à la ferme Celmar. Onze éleveurs participent à ce test. Dans un périmètre de 25 km ils testent des cultures riches en protéines expérimentées ensuite sur les animaux, dont les carcasses seront évaluées après abattage.

    Le Populaire/La Montagne (Creuse) 22/05 p.5

  • 1716

    Rendement 2017 du cognac à 12 hl AP/ha - 24/05/2017

    Lors d'une assemblée plénière du BNIC hier, il a été proposé un rendement annuel cognac pour 2017 de 12 hl AP/ha. Il était de 11,02 en 2016 et 10,84 en 2015. Le BNIC estime que "ce rendement répond à la forte demande des marchés" (plus de 182 millions de bouteilles expédiées au 31 mars 2017). L'interprofession précise que l'épisode de gel n'est pas pris en compte dans la détermination de ce rendement.

    Charente Libre 24/05 p.5

Tous les titres du jour

  • Leçons empiriques sur la digitalisation
  • Sauver les employés, pas les emplois
  • Politique du logement pragmatique
Abonnez vous »

A l'agenda

Tous les évènements »